La laiterie de Verneuil est une coopérative agricole. Il s’agit d’une organisation économique d’agriculteurs qui ont décidé de mutualiser les moyens de production, de transformation et de commercialisation de leur production laitière. Associés (donc porteur de capital social) et fournisseurs de leur entreprise, les agriculteurs la gèrent démocratiquement selon le principe d’un homme une voix.  Les résultats de l’entreprise sont pour une part distribués aux éleveurs, pour une autre part affectés à des réserves dont le caractère impartageable sert leur projet collectif sur le long terme. Sociétés d’hommes et non de capitaux, les coopératives ne sont pas OPAbles. Attachées aux territoires de leur agriculteurs-sociétaires, elles ne sont pas non plus délocalisables.

Ancrage local
Notre ancrage local

Notre approche du développement durable, avec et pour la touraine.

> en savoir plus

Des entreprises dotées d’un mode de gouvernance original

Les éleveurs élisent leurs dirigeants parmi leurs pairs : c’est une démocratie de délégation.

Le fonctionnement repose sur une véritable démocratie participative par laquelle les adhérents échangent et débattent de leur métier, de l’amélioration de leurs pratiques durant des réunions de terrain, des commissions ou bien entendu les réunions du conseil d’administration. Le conseil d’administration mandate à la direction de l’entreprise, le fonctionnement opérationnel et la conduite du projet d’entreprise.

Un lien étroit entre les adhérents et les salariés

Le principe de « double qualité ». Une coopérative agricole est une société de personnes dont l’objet est de répondre aux besoins économiques professionnels et de formation de ses associés, les exploitants agricoles. Les agriculteurs détiennent le capital (parts sociales) et sont également fournisseurs de leur production et utilisateurs des services de la coopérative.

La coopérative est le prolongement de l’exploitation agricole. La coopérative a un objet lié à l’activité des agriculteurs. A l’amont, elle approvisionne les exploitations agricoles en intrants et à l’aval, elle collecte, stocke ou transforme et commercialise ses produits ou encore ses services.

Un ancrage dans les territoires

Principe de territorialité. L’action économique de la coopérative s’inscrit dans la circonscription territoriale pour laquelle elle est agréée. Par son projet et son statut, une coopérative est durablement liée à un territoire géographique donné, à la fois par la nature de son activité, la provenance des matières premières, et par ses capitaux apportés par leurs agriculteurs adhérents sur ce territoire. Les coopératives sont donc étroitement insérées dans le tissu économique local et elles contribuent largement à son animation.